L’Africain

1983 _ Charlotte doit établir un nouveau club de vacances en Afrique Centrale. Elle y retrouve son ex-mari bien décidé à l'empêcher de réaliser son projet. S'ensuit une course poursuite au cœur du pays pygmée, parmi les éléphants et les braconniers d'ivoire.
  • Image du film L'Africain, de Philippe de Broca

  • Philippe Noiret dans le film L'Africain, de Philippe de Broca

  • Image du film L'Africain, de Philippe de Broca

  • Catherine Deneuve et Philippe Noiret dans L'Africain de Philippe de Broca

Victor a fui la vie trépidante de Paris, les problèmes conjugaux et quelques autres pour s’installer en plein cœur de l’Afrique Centrale. Vivant sur un house-boat délabré, qui tient aussi lieu d’épicerie, il mène une vie tranquille entre son jardin potager et les diverses courses qu’il fait pour la population locale avec son coucou, entre Patterson, le responsable de la conservation de la nature, Bakou, son ami, et Joséphine, sa compagne.

Quand débarque, flanquée de son adjoint, Planchet, son épouse Charlotte, qui s’est mise en tête d’installer un village de vacances pour Français moyens en mal de dépaysement dans la région. En défenseur de la nature et protecteur de sa propre tranquillité, Victor, quoique ému par ces retrouvailles inattendues, s’oppose vivement au projet. Et s’il finit par accepter de les véhiculer, elle et Planchet, dans la région des Grands Lacs, c’est pour les abandonner en pleine brousse !

Les deux cadres dynamiques sont recueillis par Poulakis, un immonde trafiquant d’ivoire exterminant sans scrupules des troupeaux d’éléphants, que les projets de Charlotte naturellement dérangent. Mais Victor veille ! Moins d’ailleurs pour sauver Charlotte, bien qu’il n’ait pas signé sous un prétexte fallacieux les papiers du divorce qu’elle avait par le plus grand des hasards dans son sac, que pour protéger les éléphants.

Il retrouve Charlotte abandonnée par Poulakis, puis, avec elle et Bako, se lance sur les traces de celui-ci qui a gardé Planchet en otage. Au terme d’aventures périlleuses, qui les mènent au cœur du pays pygmée, le trio met hors d’état de nuire le trafiquant et ses hommes.

Conquise par le pays et les gens, Charlotte renonce à son projet mercantile et repart, avec Planchet ravi de quitter le continent noir, pour la France, non sans avoir proposé à Victor, au cas où il passerait un jour par Paris, de faire un enfant ensemble.

 

Equipe

Production : Renn Productions
Producteur : Claude Berri.
Producteur exécutif : Pierre Grunstein.
Scénario : Gérard Brach et Philippe de Broca.
Directeur de la photographie : Jean Penzer.
Opérateur : Yves Agostini assisté de Michel Coteret et Éric Vallée.
Opérateur deuxième équipe : Guy Delattre.
Montage : Henri Lanoë assisté de Sylvie Pontoizeau et Philippe Wampfler.
Musique : Georges Delerue.
Chansons :  « Jambo Bwana » par le groupe Them Mushrooms ; « Summertime » de George et Iva Gershwin.
Ingénieur du son : Jean Labussière assisté de Pierre Davoust.
Mixage : Jacques Maumont.
Bruitage : Daniel Couteau.
Doublage : Gilbert Crozet.
Décor : François de Lamothe assisté de Jean-Claude Bourdin.
Accessoiriste : René Albouze.
Costumes : Sylvie Gautrelet, Ursula Rodel (pour Catherine Deneuve).
Habilleuse : Christianne Fageol pour Catherine Deneuve, Yvette Bonnay pour Philippe Noiret.
Maquillage : Jackie Reynal.
Coiffeur : Jean-Pierre Berroyer.
Casting : Margot Capelier.
Directeur de production : Michel Nicolini.
Régisseurs : Jean-Louis Godfroy, Véronique Colucci.
Assistants réalisateurs : Bernard Bolzinger, Frederic Blum, Aimable Sabushi.
Scripte : Hélène Sébillotte.
Photographe : Georges Pierre.
Attachés de presse : Josée Bénabent-Loiseau, Jean-Pierre Vincent.
Cascades : Daniel Vérité.
Cascadeurs : Patrick Cauderlier, Charles Cattiez, Pierre Gernez.
Conseiller aviation : Marc Epstein.
Cascades avion : Tony Dyer, Tony Abercrombie Dick, Marc Epstein.
Conseiller animaux : Tor Allan.
Réalisateur animalier deuxième équipe : Simon Trevor.

 

Interprètes

Catherine Deneuve : Charlotte
Philippe Noiret : Victor
Jean-François Balmer : Paul Planchet
Jacques François : Patterson
Joseph Momo : Bako
Vivian Reed : Eugénie
Jean Benguigui : Poulakis
Gordon Heath : le ministre
Raymond Aquilon : le commandant
Gisèle Charpentier : la matrone
Pierre Michael : le PDG
Maxime Dufeu : un cadre

Durée : 100 minutes
Titre de tournage : Sur la piste des éléphants.
Tournage : 23 août – 14 décembre 1982.
Extérieurs : Kenya et Zaïre.
Distribution : A.M.L.F.
Sortie à Paris : 2 mars 1983.
Box-office : 457 305 entrées en 11 semaines dans 44 salles parisiennes.