La Révolution Française ou Mademoiselle Mimi

1966 _ Troisième sketch du Plus vieux Métier du Monde.
« Les films à sketchs sont des plaisirs, des desserts, des friandises. » - Philippe de Broca

Pendant la Terreur, un jeune homme, Philibert, va trouver une prostituée, surnommée « Mimi Guillotine », qui fait commerce de ses charmes dans une chambre mansardée dont la fenêtre donne sur la place où ont lieu les exécutions capitales. Il lui explique qu’il veut tout simplement profiter de la situation unique de la mansarde pour assister à l’exécution de son grand-père, de l’immense fortune duquel il doit hériter.

Mimi, qui a toujours rêvé d’épouser un aristocrate fortuné, profite de l’occasion et, sitôt après que Philibert lui a annoncé que son aïeul a été guillotiné, se donne à lui…

Dans la rue, Philibert informe son ami Antoine qu’il a gagné son pari : il a couché gratuitement avec la prostituée Mimi.

 

Equipe

Production : Les Films Gibé (Joseph Bercholz) – Francoriz (Paris) – Rizzoli (Rome) – Rialto Film (Berlin).
Producteur délégué : Joseph Bercholz.
Scénario-dialogues : Daniel Boulanger.
Directeur de la photographie : Pierre Lhomme.
Musique : Michel Legrand.
Décor : Max Douy, Bernard Evein.
Directeur de production : André Cultet.

 

Interprètes

Jeanne Moreau (Mademoiselle Mimi)
Jean-Claude Brialy (Philibert)
Jean Richard (Antoine)
Jacques Monod et Catherine Samie.