A propos de “L’homme de Rio”…

Philippe de Broca | 

Nous présentions Cartouche en Amérique du Sud avec Belmondo. Il y avait là Georges Dancigers et, autour d’un verre, nous lui avons dit : « écoute c’est trop bête de ne pas profiter de ce paradis. On va tourner ici un film avec Belmondo qui sera en costume blanc et qui s’appellera L’homme de Rio. » C’est vraiment comme ça que tout est  parti. 

« Il descendra de l’avion avec un cigare et lui arrivera plein d’aventures » et Dancigers a dit « Pourquoi pas ! »